Asteroides et autres objets

Pour permettre à notre blog de vivre

Bonjour a tous

Les différents blogs que je vous présente :

http://toilesetetoiles.canalblog.com/

http://planetesetplus.canalblog.com/ 

http://lesexoplanetes.canalblog.com/ 

http://laconquetespatia.canalblog.com/

sont toujours un plaisir.

partager cette passion, vous faire peut-être découvrir des choses ou redécouvrir pour certains.

Beaucoup de nouveaux blogs à venir tant les découvertes et la science avancent rapidement.

Un blog à l'attention des plus jeunes reste en réalisation, c'est un projet qui demande une bonne connaissance et une certaine pédagogie, votre aide sera précieuse pour obtenir certains droits d'images, et rendre la Plus ludique possible l'expérience pour nos enfants .

Pourquoi ne pas organiser des jeux avec des lots, et des cadeaux .... ou tous les enfants gagnerons, tout cela n'est possible que grace a vous.

L'investissement financier (achats de magazines, de livres, de logiciels tel que universe sandbox²), peu parfois être important, le temps passé à rassembler des informations et les retranscrire au mieux.

vous pouvez faire un don, et participer ainsi à l'évolution de nos blogs.

Pour m'aider :

IMG_9995

 

IMG_9996

 

 

 

 

Posté par Loveprod à 13:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]


28 janvier 2019

PRÉLUDE

prelude

Bonjour à tous

Pourquoi ce nouveau blog ?

J'ai réalisé en rédigeant mes articles, que vu le nombre d'Astéroïdes dont je devais parler, il y avait largement la place pour un nouveau blog.

Je pense que les articles pourront se retrouver dans plusieurs de mes blogs, ici je vais vous parler des Astéroïdes, de Type S, de Type C ... des aérocroiseurs, des géocroiseurs, des candidates planetes naines... etc. De leurs noms, leurs numéros, leurs couleurs, et de tout un tas de détails que vous n'oseriez pas imaginer.

Nous ne savons pas exactement comment la vie est apparue sur Terre, et se dire que peut être est ce un Astéroides qui est à l'origine de cette aventure. Peut être même qu'ils ont pu ailleurs ; loin là bas aussi, semer la vie...  Mais tout cela nous ne le savons pas, une chose est sûre, certes ils sont peut être à l'origine de la vie sur Terre, mais ils pourraient bien un jour, nous effacer, comme il semble qu'ils ont pu le faire (enfin l'un d'entre eux) avec les dinosaures (Bien que l'extinction des Dinosaures ne soit pas due uniquement à cette chute si grande soit elle.)

Alors devant de telles forces nous ne pouvons que nous incliner, aujourd'hui les voir venir, les étudier, eux et leurs trajectoires, en esperant ne pas manquer celui qui loin là-bas, déjà viens vers nous. Peut être le détourner ou pire, tenter de le détruire.... mais à quel prix ?

Ils se nomment APOPHIS, EROS, DUENDE ....

Alors profitons du spéctacle et rassurons nous, le prochain ne sera pas le premier, ni le dernier non plus, à nous de savoir recevoir ce que l'univers nous a offert avant que peut-être un jour, demain, dans une semaine, dans un mois, un an ; ou peut etre des millions d'années ils ne viennent à nouveau nous rendre une Petite visite, juste histoire de nous rappeler qu'ils sont là...

Bon voyage à Tous

 

Posté par Loveprod à 21:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 janvier 2019

Histoire des Méteorites

Dans l 'antiquité, les comètes etaient considérés comme divine.

Certains savants pensaient que les météorites ne venaient pas du ciel, mais qu'elles étaient "crachées" par des volcans ou qu'elles n'étaient que de la roche touchée par la foudre.

En 1803, les autorités scientifiques refusent d’admettre la réalité des météorites et d’écouter les témoignages s’y rapportant, avant qu’un physicien allemand se risque à remettre la croyance en question, et qu’une pluie de fragments d’une grosse météorite, près de L’Aigle, dans l’Orne, vienne lui donner raison.

Pendant longtemps, les météorites furent considérées comme des pierres magiques. Elles faisaient l’objet d’un culte, en particulier en Orient. En 219, Héliogabale, jeune prêtre du Soleil de la ville d’Emèse (aujourd’hui Homs), apporta même une météorite de Syrie jusqu’à Rome après son élection à la dignité d’empereur des Romains.

Jusqu’à la Renaissance, on attribua aux chutes de météorites un pouvoir oraculaire, comme dans le cas de la météorite d’Ensisheim, dont la chute décida Maximilien de Habsbourg à entrer en guerre contre les Français en 1492.

Au XVIIIe siècle, il n’était pas rare que les savants, qui peinaient à identifier l’origine extraterrestre des pierres qu’on leur apportait, raillassent les paysans qui disaient avoir assisté à une chute de météorites.

La première analyse chimique d’une météorite fut effectuée par Antoine Lavoisier et deux autres chimistes en 1769. Utilisant des techniques d’analyse rudimentaires, ils conclurent qu’il s’agissait d’un grès frappé par la foudre. Il fallut attendre 1794 pour qu’un savant allemand, Ernst Florens Friedrich Chladni, défendît l’origine extraterrestre de ces pierres qu’on disait « de tonnerre » ou « de foudre ». Son petit livre de soixante-trois pages publié simultanément à Leipzig et Riga rencontra un accueil contrasté.

En 1802, le jeune chimiste anglais Edward C. Howard détecta du nickel (élément très rare sur Terre) dans quatre météorites et se rallia à l’hypothèse de Chladni. Il fallut cependant attendre la chute de milliers de pierres à L’Aigle, survenue en Basse-Normandie le 26 avril 1803, pour que l’ensemble de la communauté scientifique se convainquît de l’origine extraterrestre des pierres tombées du ciel. Ce changement d’attitude fit suite à la publication d’un rapport rédigé par Jean-Baptiste Biot intitulé Relation d’un voyage fait dans le département de l’Orne pour constater la réalité d’un météore observé à L’Aigle le 6 floréal an XI.

Dans ce rapport, Biot établit la réalité de la chute, démontra que les pierres tombées du ciel n’avaient rien à voir avec l’orage ou les volcans et légitima les témoignages des observateurs, au nombre desquels se trouvent des hommes, des femmes, des enfants, des vieillards ; ce sont des paysans simples et grossiers, qui demeurent à une grande distance les uns des autres ; des laboureurs plein de sens et de raison ; des ecclésiastiques respectables, des jeunes gens qui, ayant été militaires, sont à l’abri des illusions de la peur, en arguant que « toutes ces personnes, de professions, de mœurs, d’opinions si différentes, n’ayant que peu ou point de relations entre elles, sont tout à coup d’accord pour attester un même fait (la chute de pierres), au même jour, à la même heure, au même instant.

« (...) On n’a jamais vu, avant l’explosion du 6 floréal, de pierres météoritiques entre les mains des habitants du pays. Les collections minéralogiques, faites pour recueillir les produits du département, ne renferment rien de semblable.

« (...) Les fonderies, les usines, les mines des environs n’ont rien dans leurs produits ni dans leurs scories qui ait avec ces substances le moindre rapport. On ne voit dans le pays aucune trace de volcan.

Tout à coup, et précisément à l’époque du météore, on trouve ces pierres sur le sol et dans les mains des habitants du pays, qui les connaissent mieux qu’aucune autre (...). Ces pierres ne se rencontrent que dans une étendue déterminée, sur des terrains étrangers aux substances qu’elles renferment, dans des lieux où il serait impossible qu’en raison de leur volume elles aient échappé aux regards.

Le texte de Biot, qui se présente comme une véritable investigation scientifico-policière, établit notamment la présence de fragments sur une ellipse de 10 km de long sur 3 de large, et fera la relation entre le grand axe de l’ellipse et l’orientation de la trajectoire de chute.

La découverte de Ceres ou "(1) Ceres" en 1801, Plus gros Astéroide de la ceinture principale situé entre les orbites de Mars et de Jupiter, confirme l´existence d´objets sur une telle orbite, des observations dès 1800 déjà, permirent la découverte d'astéroïdes.

 

Posté par Loveprod à 22:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 février 2019

ACTU : Météorites sur Cuba

meteorite-cuba-12-560x420Actualité : Une météorite est tombée ce vendredi 2 février 2019 sur Cuba, provoquant une forte explosion entendue dans plusieurs localités de la province de Pinar del Rio. 

L’explosion a notamment été entendue dans les localités de Consolación del Sur, Minas de Matahambre, et Martínez.

Il s'agirait d'une météorite de type rocheux, avec un alliage de fer et de nickel, et contenant également une grande quantité de silicate de magnésium.

Sur cette photo un fragment "possible" du bolide.

 

 

Posté par Loveprod à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 février 2019

La Ceinture d'Astéroides : Les Familles

La Ceinture d'Astéroides.

Entre Mars et Jupiter orbitent les Astéroïdes, cette zone est appelée la Ceinture d'Astéroïdes ou Ceinture Principale, elle est composée de centaines de milliers d'objets de taille allant du grain de poussiére à la planète naine.

Ces objets seraient à l'origine, des planètes en formation. Lors des grandes collisions, elles se sont disloquées et leurs morceaux auraient formés les Astéroides.

Il est nécessaire de faire un peu de téchnique pour savoir de quoi nous parlerons ici.

Les Astéroïdes présentant un spectre commun, font parti d'une même "famille" ; ils etaient (chaque famille) à l'origine certainement un seul et même objet.

Il existe à l'intérieure de la ceinture principale plusieurs familles d'Astéroides. 

 

La famille de Flore, le plus important astéroïde de cette famille est (8) Flore, il ferait 140 Km de diamètre, puis Ariane 65 Km. La famille de Flore constitue un groupe important (le plus proche de la Terre). 5% des astéroïdes de la ceinture principale sont issus de cette famille. (8) Flore représente environ 80 % de la masse totale de la famille, et (1225) Ariane 9%. (951) Gaspra est un menbre cette famille, Il à été visité par la sonde Galiléo. Cette famille aurait 200 millions d'années, sa "population est estimée entre 4000 et 6000 membres. 38% des météorites tombant sur Terre serait issues de cette famille.

La famille d´Eunomie, est un Groupe d´astéroïde de Type S,  cette famille serait la plus importante de la ceinture principale et représenterait environ 5% des astéroïdes. Le plus grand des membres de cette famille est également le plus gros de tous les astéroïdes rocheux de Type S, avec un diamètre de 300 Km ((15) Eunomie). (15) Eunomie représenterait à lui seul entre 70 à 75% de la masse du corps parent. La famille serait constituée de 4649 membres.

La famille de Coronis, la famille se serait formée il y à 2 milliards d'années. Le plus grand membre de cette famille serait (208) Lacrimosa avec un diamètre de 41 Km. La famille comporterait 300 membres, dont 189 nommés. De cette famille est tiré le Groupe de Karin constitué de 30 membres. 

La famille de Thémis, Le plus volumineux menbre de cette famille est (16) Psyché, qui est probablement le noyau d'une protoplanète. Elle est l'une des plus grandes et des plus anciennement identifiées parmi les familles dynamiques d'astéroïdes. Elle comprendrait environ 535 membres.

La famille d'Eos, 4400 membres connus. La famille aurait une sous-famille nommée Amas de (633) Zelima.

La famille de Vesta, le plus gros menbre de cette famille est Vesta, candidate au titre de planète naine. Les autres membres de cette famille seraient des fragments de Vesta, ils sont appelés "Vestoïdes", ils seraient issus de l'impact à l'origine du cratère Rheasilvia situé pres du pôle sud. Environ 6 % des astéroïdes de la ceinture principale sont des Vestoïdes. les membres de cette famille seraient à l'origine des météorites HED.

La famille de Nysa, les membres de cette famille d'Astéroides orbitent autour du Soleil à des distances comprises entre 2,41 et 2,5 UA.

La famille de Cybèle, la famille serait formée par la désintergration d'un astre plus grand, en nombreux objets. Ils ont un demi-grand axe compris entre 3,27UA et 3,7UA, une exentricité inférieure à 0,3 et une inclinaison inférieure à 25°, sont en résonance 7:4 avec Jupiter. Certains membres de cette famille possédent une lune astéroïdale.

La famille d'Hungaria, 14 787 astéroïdes sont répertoriés dans la famille de Hungaria, dont 6 234 numérotés et 228 nommés. Ces Astéroïdes ont une faible exentricité (moins de 0,18) et une inclinaison de 16 à 34°. Ils ont une période orbitale d'environ 2,5 ans,  sont en résonance 9:2 avec Jupiter et 2:3 avec Mars.

La famille de Hilda, est un groupe d'astéroïdes orbitant dans la partie externe de la ceinture Principale. Ces Astéroides ne forment pas exactement une "famille" car ils ne proviennent pas d'un même objet. Il seraient plus une famille dynamique étant tous en résonance orbitale 3:2 avec Jupiter. Ils sont nommés d'après (153) Hilda, découvert en 1875. Cette "famille" serait composé de 3791, dont 1872 sont numérotés et 155 nommés.

Viennent ensuite :

La famille d'Alinda, en résonance orbitale 1:3 avec Jupiter, et  4:1 avec la Terre. Le périhélie de certains membres du groupe d'Alinda est très proche de l'orbite terrestre, ce qui résulte en une série de forts rapprochements tous les quatre ans. Les membres de cette famille sont par conséquent de bons sujets pour leur étude par radar à partir de la Terre. Membre de cette famille, (4179)Toutatis.

La famille de Phocée, les membres de cette famille ont une orbite entre 2,25 et 2,5UA. Les membres de ce groupe ont des  excentricités supérieures à 0,1 et des inclinaisons situées entre 18° et 32°. Cette famille serait constituée de plus de 5000 membres Dont le plus massif (75) Phocée d'un dimètre de 75 Km semble etre à l'origine.

La famille de Mariaest un groupe d'astéroïdes en orbite entre 2,5 et 2,706 UA. Les membres de cette famille ont une inclinaison comprise entre 12 et 17°. La famille tire son nom de celui de l'astéroïde (170) Maria.

Posté par Loveprod à 10:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Astéroïdes Proches

La famille des Aton, ils sont nommés ainsi en référence au premier d'entre eux (2062) Aton, découvert  le 7 Janvier 1976. On connait à ce jour 1403 Astéroïdes Aton. Il existe une sous-famille appelée Apohele, les orbites de ces derniers sont toutes comprises à moins de 0,983 UA, ils se distinguent des autres astéroïdes Aton par le fait que leurs orbites ne croisent jamais celle de la Terre (ce sont donc des Aton non géocroiseurs), 18 Astéroïdes Apohele sont connus, 16 d'entre eux sont également cythérocroiseur (ils croisent l'orbite de Vénus), sept sont herméocroiseurs (croisent l'orbite de Mercure).

La famille des Apollon, les asteroides de cette famille sont ainsi nommés d'après l'astéroide (1862) Apollon. A ce jour 10 325 astéroïdes connus dans cette famille, dont 1 400 portent un numèro et 78 sont nommés. Sont dans cette famille les astéroïdes qui ont un demi-grand axe supérieur à 1UA et leur périhélie est inférieur à 1,017UA (Orbite de la Terre). (1862) Apollon est le premier astéroïde identifié comme géocroiseur (croisant l'orbite de la Terre), Il posséderait une Lune.

La famille des Amor, Ils sont ainsi nommés d'après l'astéroïde (1221) Amor. Ces Astéroïdes croisent l'orbite de Mars, on dit qu'ils sont géofrôleurs. Ils s'approchent de l'extérieur de l'orbite de la Terre, mais ne la coupent pas. Les astéroïdes classés dans cette famille auront à leur périhélie une distance au Soleil strictement inférieure à 1,3 ua (périhélie de Mars) et strictement supérieure à 1,017 ua (aphélie de la Terre). Le membre le plus célèbre est (433) Eros, qui fut le premier Astéroide de cette famille à être découvert et le premier sur lequel une sonde (NEAR Shoemaker) s'est posée. On connaît actuellement 7 154 astéroïdes Amor dont 1139 sont numérotés et 78 nommés. il est fort possible que les deux lunes de Mars (Phobos et Deimos) soit des Astéroides Amor, qui auraient été capturés par la planète rouge.

Ces trois familles sont les plus proches des planètes telluriques, dans le système solaire dit interne. Les familles qui suivent sont principalement en orbites dans la Ceinture Principale entre Mars et Jupiter.

Posté par Loveprod à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2019

La Ceinture d'Astéroides : Les Types

La classification spectral comprend plusieurs Types d'Astéroïdes et plusieurs façons de les identifier.

Système Classique (Les astéroïdes sont classés selon un système basé sur leur couleur, leur albédo et leur spectre optique).

Les Astéroïdes de Type C (sous Type B, F et G), ce sont des Astéroïdes de Type Carbonés, ils sont généralement sombres, avec un albédo proche de 0,03. Leur spectre est plutôt bleu et plat.

75 % des Astéroïdes sont de Type C.

Les Astéroïdes de Type S, (sous Type A, K, L, Q et R) sont principalement composés de Silicates, ils sont plutôt brillants avec un albédo de 0,10 à 0,22. Leur spectre se situe vers le rouge, similaire à celui des météorites Sidérolithes.

Ils représenteraient 17% des Astéroïdes de la ceinture principale. 

Les Astéroïdes de Type M, serait des morceau de noyau métalique. Ils seraient composés d'alliage fer-nickel, ils sont brillants (albédo 0,10-0,18). 

Ils représentent les 8 % des Astéroïdes.

 

Les Astéroïdes n'entrant pas dans l'un de ces Types sont classés ainsi :

Astéroïdes de Type E, classés "E" pour "Enstatite" (est une espèce minérale du groupe des silicates, sous-groupe des inosilicates. Il fait partie de la famille des pyroxènes).

Astéroïdes de Type R, classés "R" pour "Rouge", sont de Type principal S (Silicates).

Astéroïdes de Type V, classés "V" pour "Vesta", environ 6 % des astéroïdes de la ceinture principale sont des vestoïdes (et la plupart de ceux-ci font partie de la famille de Vesta. On suppose que ce sont des fragments de Vesta, plus gros représentant de ce Type et de cette famille. Il exciste un sous-Type "J"

Astéroïdes de Type A, Sont de Type principal S (Silicates). On pense qu'ils proviennent d'un manteau complètement différencié.

Astéroïdes de Type B, Sont de Type principal C (Carbonés). Ils s'en distinguent par des différences dans l'absorption de l'ultraviolet.

Astéroïdes de Type DSe caractérise par un albédo très faible et un spectre rougeâtre uniforme. Les astéroïdes de type D se trouvent à l'extérieur de la ceinture et au-delà.

Astéroïdes de Type F, Sont de Type principal C (Carbonés). Ils s'en distinguent par des différences dans l'absorption de l'ultraviolet et l'absence d'absorption d'eau à 3 micromètres.

Astéroïdes de Type GSont de Type principal C (Carbonés). Ils s'en distinguent par des différences dans l'absorption de l'ultraviolet.

Astéroïdes de Type P, Sont de Type principal X (rassemble des astéroïdes de différents types ayant des spectres proches mais probablement une origine différente). Se caractérise par un albédo très faible et un spectre rougeâtre uniforme. Les astéroïdes de type P se trouvent à l'extérieur de la ceinture et au-delà.

Astéroïdes de Type Q, Sont de Type principal S (Silicates). Caractéristique des astéroïdes de la ceinture interne et possédant de larges et intenses raies d'olivine et de pyroxène à 1 micromètre Ce type est spectralement très proche des météorites chondrites ordinaires.

Astéroïdes de Type T, rares astéroïdes de la ceinture interne de composition inconnue et avec un spectre foncé, uniforme et rougeâtre ainsi que des lignes d'absorption modérée vers 0,85 micromètre. Il n'existe aucune météorite analogue connue. Bien qu'on pense qu'elles sont anhydres, on suppose qu'il s'agit d'un type proche du type P ou D, voire un type C fortement altéré.

Astéroïdes de Type X, rassemble des astéroïdes de différents types ayant des spectres proches mais probablement une origine différente. (Tholen E, M et P et SMASS XE, XC et XK).

 

Classification de Tholen

 

Groupe C (sous Type B, F, G et C) Objets composés principalement de carbone. Ceux de ce groupe qui ne sont pas classés comme types B, F ou G, sont classés comme étant de type C "standard".

Groupe S, Objets composés principalement de silice.

Groupe X (sous Type M, É et P), Les types M sont métalliques, tandis que les types E ont un albédo élevé et les types P un albédo bas.

Groupe mineurs (Types A, D, T, Q, R et V)

 

Classification SMASS

 

Groupe C (sous Type B, C, Cg, Ch, Cgb et Cb); Sont des Astéroïdes constitués de Carbone. Le Type B regroupe les Types B et F de Tholen, Type C pour les Carbonés, Les types Cg, Ch et Cgh sont reliés au G de Tholen, le Type Cb représente une transition entre le type B et le type C standard.

Groupe S (sous Type A, K, L, Q, R, S, Sa, Sq, Sr, Sk et Sl), Sont des Astéroïdes constitués de Silicates. Sa, Sq, Sr, Sk et Sl représentent chacun une transition entre le type donné et le type S standard.

Groupe X, (sous Type X, Xe, Xc et Xk), sont des Astéroïdes de type métallique "standards". Ceci inclut les types M, E et P de Tholen. Xe, Xc et Xk représentent chacun une transition entre le type donné et le type X standard.

Groupe mineurs (D, Ld, O, T et V)

 

Posté par Loveprod à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2019

Les Astéroïdes Aton

géocroiseurs

Les Astéroïdes Aton sont nommés ainsi en référence à (2062) Aton, le premier membre découvert.

Ils ont un demi-grand axe inferieur à 1UA, et presque tous possèdent un aphélie supérieur à 1UA et inferieur à 1,0167 UA.

On connaît actuellement plus de 1400 Astéroïdes ATON dont 13 sont nommés, et nous en découvrons chaque jour, le dernier en date (2019 CQ5) découvert le 12 février dernier.

Les Aton sont presque tous des géocroiseurs.

 

 

voici une liste des Astéroïdes de la famille des Aton (les nommés) :

(2062) Aton

(2100) Ra-Shalom

(2340) Hathor

(3362) Khoufou

(3554) Amon

(3753) Cruithne

(5381) Sekhmet

(99942) Apophis

(136818) Serket

(326290) Akhénaton

(367943) Duende est également un Apohele

(398188) Agni

(163693) Atira, (étant un Aton Apohele).

 

Les astéroïdes Apohele sont une sous-classe des Aton dont les membres ont leur aphélie à l'intérieur de l'orbite de la Terre.

 

(163693) Atira

(434326) 2004 JG6

(164294) 2004 XZ130

(202683) 2006 US216

(413563) 2005 TG45

Posté par Loveprod à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Astéroïdes Apohele

Apohele

Les Astéroïdes Apohele sont des Astéroïtes Aton dont le demi-grand axe et inferieur à 1UA et dont l'Aphélie est inférieur à 0,983UA. leurs orbites ne croisent pas l'orbite Terrestre, puisqu'il ont la leur à l'intérieur de celui-ci.

Leurs périhélie sont compris entre 0,262 et 0,654.

Le premier Astéroïde Apohele "officiel" a été découvert en 2003, (163693) Atira.

Les Astéroïdes Apohele sont tous cythérocroiseurs (ils croisent l'orbite de Vénus), et certains d'entre eux sont herméocroiseurs (ils croisent l'orbite de Mercure).

Posté par Loveprod à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les Astéroïdes Amor

Amor

Les Astéroïdes Amor sont des Astéroides Géofrôleurs (ils frôlent l'orbite de la Terre sans la couper), ce sont des géofrôleurs exterieurs, ils sont également aréocroiseurs (croisant l'orbite de Mars).

Ils ont un périhélie strictement inférieure à 1,3UA (périhélie de Mars) et strictement superieure à 1,017UA (aphélie de la Terre).

Ils existe 4 sous-groupes d'Astéroïdes Amor :

Les Amor I, sont des Astéroïdes dont le demi-grand axe est compris entre 1,017 et 1,523UA.

Les Amor II, Ils ont un demi-grand axe compris entre 1,52 et 2,12UA.

Les Amor III, ceux-ci ont un demi-grand axe compris entre 2,12 et 3,57UA.

Les Amor IV, quand à eux, ont un demi-grand axe supérieur à 3,57UA.

 

Posté par Loveprod à 09:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]